Don d’ovocytes: témoignage

http://www.madmoizelle.com/don-d-ovocytes-822069

 

 

Publié dans Actus, Don | Tagué , | Laisser un commentaire

Et maintenant ?

Qu’allons-nous faire ? (petit air de musique d’accompagnement, un peu nostalgique)

Qu’il est loin, le temps où nous étions de jeunes innocents, inconscients de notre infertilité, tout excités à l’idée d’être bientôt parents. Qu’elle est loin, ma dernière plaquette de pilule, terminée dans un frisson plein d’espoir.

Aujourd’hui, nous sommes allés voir Hope pour faire le point. Je n’ai pas eu le courage d’emmener nos 3 tomes de dossier PMA, c’est trop lourd dans mon sac et je me traîne déjà ma déprime comme un gros boulet. Je suis allée à ce RDV à reculons, parce que finalement cette pause sans fin me convenait plutôt bien. Parce que depuis l’échec cuisant de la FIV4 (je n’ai pas tout à fait accepté la transition de 12 ovocytes à 0 embryon potable) pour laquelle nous avions fait tout notre possible pour que la roue tourne enfin (mais il s’avère qu’elle est complètement bloquée, grippée, cassée même peut-être), j’avais mis tout ça dans un petit recoin de mon cerveau et je parvenais tant bien que mal à ne plus (trop) y penser. A part quelques ratés, quelques craquages (souvent en pleine nuit, ou le soir quand je suis seule), je m’en sortais plutôt bien. Parfois même, avec Loulou, on en arrivait à se dire que finalement, ne pas avoir d’enfants, c’était pas si mal. Et que dans le monde dans lequel on vit, ce n’est pas une mauvaise chose de ne pas rajouter des gamins sur cette planète au bord du burn-out.

Mais le RDV était pris, et on y est quand même allés. Pour voir. Pour continuer d’avancer, même si on ne sait pas où. Hier soir j’ai craqué en mettant le tome 3 de notre dossier dans mon sac (je ne pouvais quand même pas le laisser vide). Que d’espoirs déçus. Quelle tristesse.

En quittant le bureau, un collègue m’a demandé où j’allais. Ma réponse évasive ne lui a pas suffi. « Tu vas voir ton gynéco ? C’est pour un frottis ? » Je suis restée un instant sans voix – puis il s’est justifié en me disant que c’était le seul truc qu’il connaissait en lien avec les gynécos. Quelle chance tu as. Loulou ne pourrait pas en dire autant.

Bref, nous avons donc revu Hope. Elle n’a pas changé. Du retard, mais on a l’habitude. Dynamique, franche, claire, directe. Débrief de la situation – pas très brillante. La conclusion est sans appel: mes ovocytes sont pourris. Côté Loulou, le doute est encore permis. Elle nous a montré un tableau détaillé de l’évolution de nos ovocytes/embryons de FIV4, on était impressionnés, c’est du sérieux. Sur 12 ovocytes, il en restait 2 potables à J3 – là où le rôle des spermatos commence. Avec le résultat final qu’on connaît. Maintenant, nous avons le choix: refaire des IAC (retour vers le futur), refaire une FIV (personne n’y croit plus vraiment), espérer une grossesse naturelle (LOL – si si elle l’a dit, et même plusieurs fois), et envisager le DO. Bon, pour nous c’est tout réfléchi. Mais elle nous conseille d’y réfléchir, parce que nous sommes « encore jeunes ». Elle note nos airs dépressifs, blasés, au bout du rouleau. Les jeunes se trimbalent 4 ans et demi d’essais/d’échecs et une longue file de casseroles. Elle nous parle des blogs, des associations qui peuvent nous aider – ça c’est bon, on est calés sur le sujet. L’opération a permis d’améliorer nos chances de grossesse naturelle, mais ce n’est pas non plus miraculeux. On parle pourcentages de réussite, prise en charge,… Je dois faire une hystéroscopie diagnostique pour vérifier la cicatrisation de mon utérus, ça tombe bien J1 a débarqué ce matin, RDV pris dans la foulée sur le chemin du retour. On se laisse l’été pour souffler, et réfléchir à la suite.

En parallèle de tout ça, notre vie est bien remplie, et ça nous aide énormément à avancer, à profiter de notre vie malgré toutes ces galères. On prépare nos vacances de juillet. Je bosse mon violon presque tous les soirs. Je vais au boulot en vélo depuis dix jours (je m’en suis racheté un tout beau, tout blanc). J’ai des envies de changement professionnel. On améliore notre façon de consommer, on cuisine de plus en plus et on achète des fruits & légumes « locaux ».

Et surtout: nous avons adopté un lapin, et ça, ça vaut tous les anti-stress du monde!

 

Merci pour votre soutien, même si je ne donne pas beaucoup de nouvelles, je pense énormément à vous

Publié dans Pause, PMA | Tagué , | 16 commentaires