#FIV4: The End

Aujourd’hui j’ai offert une rose rouge à Loulou, parce que c’était sa fête.

Aujourd’hui j’ai avalé presque un paquet entier de bonbons en sortant du boulot.

Aujourd’hui j’ai une fois de plus eu droit à une réflexion déplacée de mon collègue boulet qui a bien insisté devant tout l’équipe pour savoir « si j’allais avoir un bébé », parce que j’ai eu le malheur de parler de mon envie de changer de voiture. Et en plus je me suis mariée l’année dernière. Tout y est.

Tout ? Non, pas tout à fait…

Aujourd’hui j’ai eu le labo au téléphone, une gentille dame m’a annoncé une « mauvaise nouvelle ». Il n’y a pas eu de congélation. Sur les 12 ovocytes, 11 étaient fécondables, 6 embryons étaient là à J1, puis la nature a fait son oeuvre. Aujourd’hui à J6, certains avaient arrêté leur développement, d’autres étaient si moches qu’on ne pouvait rien en faire.

Aujourd’hui j’ai été contente d’avoir mis du mascara waterproof ce matin.

Aujourd’hui j’ai annoncé une mauvaise nouvelle à Loulou, une de plus. Et à mon père aussi, qui demandait des news. J’ai senti leur tristesse à travers la mienne.

Aujourd’hui j’ai compris que jamais nous n’aurions un enfant qui serait un mélange de nous deux. Et que l’idée de grossesse, qui m’avait semblé si naturelle et évidente pendant tant d’années, ne serait jamais plus qu’un doux rêve. Que même Hope ne pouvait pas lutter, et qu’elle en était sûrement désolée.

J’ai compté, en 3 IAC et 4 FIV (+ une avortée en cours de route), nous n’avons eu qu’un seul embryon « de qualité ». Malgré tous nos efforts et ceux des médecins, en quatre ans et demi, il n’y a pas eu un début de grossesse.

Je sais que ça va passer, que ça va aller. Parce que nous avons des projets et que ces épreuves nous renforcent. Parce qu’on a déjà vécu ça plein – trop – de fois, et qu’on s’en est toujours remis. Mais là, ce soir, je suis juste triste. Et déçue.

 

 

 

Publié dans FIV | Tagué , , | 54 commentaires

#FIV 4: La ponte

Réveil 5h30, douche puis en voiture pour la Clinique, pris dans les bouchons nous arrivons à destination à 7h15. Prise en charge nickel, chambre individuelle, joli pyjama bleu et bracelet violet avec le nom de Dieu écrit dessus.

J’attends un peu dans la chambre, Loulou est parti faire son recueil. L’aide-soignante passe me voir deux fois pour vérifier que je ne stresse pas trop… Puis hop direction le bloc sur le brancard, sans lunettes je n’y vois plus grand chose. Perf posée sans souci – j’angoissais un peu suite aux galères des PDS. Un peu d’attente, je ressemble à un ravioli chinois enveloppée dans du papier d’alu. Et là, Hope apparaît – je suis contente de la revoir! Elle n’a plus de voix, mais ses autres facultés ne sont pas altérées m’assure-t-elle. On fait un recap de la situation, je dois l’appeler dès les prochaines règles pour organiser la suite. Et voilà c’est mon tour, emmenée au bloc, jambes bien calées, coucou de l’anesthésiste et black-out… (J’adore cette sensation de départ, comme si quelqu’un débranchait mon cerveau)

Réveil en salle de réveil, un peu dans le gaz. Je somnole. Hope vient me voir – trop bien – et m’annonce le résultat de la ponte: 12 ovocytes ! Un bon chiffre, me dit-elle. Je suis soulagée, c’est notre meilleur score jusqu’ici. Rien n’est gagné mais on a fait de notre mieux, maintenant c’est à la biologiste et à nos gamètes de jouer…

Retour dans la chambre, avec une perf de Doliprane. Loulou me rejoint, on se raconte nos aventures en détails. Petite collation agrémentée de viennoiseries apportées par Loulou, paperasse à signer, … Le plus dur est fait. Maintenant y’a plus qu’à attendre… Et croiser…

Un immense merci pour vos mots doux, votre soutien, vous m’aidez tellement à traverser ces épreuves… ❤ ❤

Publié dans FIV | Tagué | 76 commentaires

#FIV4: dernier contrôle…

Et heureusement que c’était le dernier, parce que là vraiment je n’en peux plus!

Tout allait bien jusqu’à la PDS… Lever de bonne heure, transport nickel, arrivée avec une grosse demi-heure d’avance chez Hope, je prends le temps d’aller repérer le cabinet infirmier au coin de la rue où je devrai me rendre après le RDV (ou avant si elle a du retard) pour faire la PDS, afin que le précieux liquide soit envoyé au labo demandé par Hope. Celui de mon quartier ne convenant pas pour cet ultime contrôle, en raison de mes taux explosifs. Première arrivée dans la salle d’attente, j’allume la lumière (petite pensée pour Simone, j’ai cru être à la maison! J’ai même failli brancher mon portable dans la foulée). L’heure tourne, les sièges se remplissent, je finis par aller demander à la secrétaire l’autorisation de m’éclipser pour aller donner mon sang, ce qu’elle m’autorise à faire. Hé oui le créneau est serré: le cabinet infirmier n’est ouvert qu’entre 9h30 et 10h. Hop je traverse la rue, une seule personne attend devant moi, et là j’hallucine devant la non-intimité de l’endroit: une petite pièce séparée en deux zones par une cloison-rideau… Mon tour arrive, paperasse à remplir, l’infirmier enfonce son aiguille dans un bleu, et là… c’est le drame. Il aura beau trifouiller l’intérieur de mon bras et s’y reprendre à TROIS reprises (avec TROIS aiguilles différentes), rien n’y fait. Le sang refuse de sortir. Il ne comprend pas, c’est très rare il paraît. En insistant bien il parvient à extraire quelques gouttes, mais « ça ne leur suffira pas » qu’il pense. Je suis à la limite de tomber dans les pommes, il me dit d’attendre en « salle d’attente » – blindée de monde à cause du retard pris pendant ces dix minutes interminables – où je m’affale sur un canap en pleurant. Le temps passe, les gens défilent, j’appelle la secrétaire de Hope pour prévenir de mon absence prolongée. Finalement une dame me demande si c’est mon tour, ah ben oui zut faut que j’y retourne. Il replonge une QUATRIEME aiguille dans mon bras droit et avec un peu de mal, nous finissons par remplir une petite fiole. Il me tapote la main, j’essuie mes larmes et sors de cet endroit de malheur en croisant le coursier qui va emmener le précieux paquet au labo. La secrétaire de Hope me ramasse à la petite cuillère, heureusement cette dernière ne tarde pas à arriver et m’embarque direct dans son bureau. Echo vite fait bien fait, elle est contente de voir mes « oeufs » (je cite). Reste plus qu’à attendre le résultat de la PDS pour caler les instructions finales, la ponction aura lieu mercredi ou jeudi. La secrétaire revérifie une n-ème fois mon dossier, tout est OK. Je passe à la pharmacie du coin récupérer une dose de stim pour ce soir, au cas où, puis file retrouver mes quartiers.

Après-midi au bureau, ça a le mérite de me changer les idées. Je reçois les instructions par message téléphonique + mail: déclenchement ce soir à 21h30 (un stylo entier d’Ovitrelle + 2 doses de Décapeptyl 0.1), ponction mercredi – RDV 7h à la clinique « avec votre mari et vos papiers ». J’espère que tout rentrera dans mon sac!

Quel soulagement, hâte que la ponte soit passée. Quel que soit le résultat. Que je puisse passer à autre chose…

chicken

 

Publié dans FIV | Tagué | 37 commentaires

Endomarch 2017

RDV à Paris, samedi 25 mars 2017

Site « Endomarch France« :

Pour cette 4eme édition de la marche mondiale pour l’endométriose qui aura lieu dans plus de 60 capitales à travers le monde, les associations françaises ENDOmind, Mon Endométriose Ma Souffrance et Ensemble Contre l’Endométriose, s’unissent de nouveau pour organiser l’événement à Paris !

Après une année intense pour notre cause, la réalisation de nombreux événements… dont le début de la première campagne nationale de sensibilisation pour l’endométriose à travers le pays, nous vous donnons rendez-vous le samedi 25 mars 2017 pour marcher tous ensemble à Paris !

Une date que nous souhaitons festive pour marquer toutes les avancées incroyables que nous avons pu voir ces derniers mois ! Certes, toutes les associations ont durement travaillé pour ce résultat et il reste encore beaucoup de travail, mais une véritable prise de conscience s’est opérée de toutes parts et un travail de fonds s’est mis en place pour permettre une amélioration de la prise en charge et un diagnostic plus précoce pour les nouvelles générations ; les actions continuent de se multiplier pour que l’endométriose soit considérée comme un véritable enjeu de santé publique.

 Comme les années précédentes, nous marcherons en 2017 pour montrer combien nous sommes nombreuses à être atteintes, à quel point nos conjoints, nos familles et notre entourage sont concernés et touchés eux aussi par l’endométriose !

Réservez votre date, et venez marcher avec nous pour l’endométriose !

Lien BAMP!: Endomarch 2017 – http://wp.me/p3mU6v-5fr

logo

Publié dans Actus, PMA | Tagué | Laisser un commentaire

#FIV4: 3ème contrôle & vague à l’âme

Hier j’ai eu droit à ma 3ème écho avec Dieu. PDS effectuée sans encombre, sous un bleu. Journée de travail grandement grignotée par un A/R express dans la capitale, une fois de plus ni vu ni connue – je me démène pour économiser les quelques RTT qu’il me reste. Hope était pile à l’heure, elle en était elle-même surprise. Trop la classe avec sa petite veste en cuir, me suis-je dit pendant qu’elle étudiait mon intérieur avec attention. J’ai pensé à toutes les copinautes de galère qui étaient passées par là, les cuisses posées au même endroit que moi en cet instant, Dieu à notre droite, j’en ai été toute émue. Les follicules continuent de pousser, « Silence ça pousse » qu’elle a dit. Qualifiés d’aérodynamiques, j’ai pris ça pour un compliment. La stim continue encore quelques jours, toujours à 300 UI de Pergo, puis 225 UI dimanche, avec l’Orgalutran bien sûr. Et je décroche un nouveau tour de manège: 4ème écho lundi matin, quel bonheur. Cette fois je devrai faire la PDS dans « son labo » ce qui n’arrange pas beaucoup mes problèmes organisationnels. Je vais tenter la stratégie de l’infirmière conseillée par Hope, si ça marche ça m’évitera une course au labo (et l’attente qui va avec). Loulou ne pourra pas m’accompagner cette fois, il a prévu des trucs – le dingue. Je ne m’en formalise pas, en mode blasée je vous dis. Côté thyroïde, je passe au Levothyrox 100 pour rabaisser un peu la TSH, quant au taux très élevé d’AC cela confirme la thèse de la thyroïdite. Loulou veut se rendre utile, il demande comment il peut se préparer pour la ponction, la réponse ne se fait pas attendre: Dieu lui prescrit une éjaculation toutes les 48h – « C’est quand même plus sympa que les piqûres » dis-je. On se marre, mais n’oublions pas que la biologiste de Dieu ne travaille « qu’avec du sperme frais ».

La stim continue donc, et mon ventre commence à me peser. Je le trouve mou et gonflé, et ces traces de piqûres un peu partout me dépriment. Le manque de sport n’aide pas, je ne me vois pas aller courir et j’ai mis mes cours d’équitation en standby depuis quelques semaines pour libérer un peu de temps dans mon agenda. Je n’en peux plus d’entendre parler de grossesses, que ce soit au boulot ou ailleurs il y en a partout, je me sens exclue et ça me rend terriblement triste. J’en ai marre. J’ai l’impression d’être une looseuse professionnelle, une ratée du cycle de la vie. Cette FIV me fait l’effet d’un acharnement, et bien que j’apprécie grandement d’être (enfin) suivie par une doc hyper compétente je ne peux m’empêcher de me dire qu’il est trop tard, j’ai des ovaires et un utérus de vieille et mon corps est usé, fatigué de ces deux années de traitements. Mon esprit plie sous le poids des échecs successifs qui ont émaillé notre parcours. Je ne sais même pas si j’aurai le courage de faire cette opération, à quoi bon réparer un bout de trompe et d’utérus si l’IO et l’adénomyose éliminent tout espoir de gertrudage. Je me sens très seule, la famille est aux abonnés absents depuis le début de cette tentative. Pourtant ils savent, mais aucun n’appelle, n’envoie un message de soutien. Les parents de Loulou font comme si de rien n’était, ça m’énerve au plus haut point, quant aux miens ils brillent par leur silence. Comme l’a si bien dit Charlie dans son dernier article, les gens sont bien plus à l’aise avec le bonheur, ça crève les yeux. Je me raccroche à Loulou, je pleure un peu, je dors pour éviter de penser. Je savais que ce mois de février serait difficile, il l’est en effet.

rater

 

 

 

Publié dans FIV, PMA | Tagué , | 38 commentaires

#FIV4: deuxième contrôle

8ème jour de stim, deuxième contrôle aujourd’hui avec Hope. Ce matin, passage au labo pour la PDS (cette fois j’ai eu la jeune, pas de bosse mais quand même un bleu… Un à chaque bras, je me demande où elles vont piquer vendredi!), puis quelques heures au bureau et c’est parti pour l’expédition écho/pause dej à rallonge. J’ai réussi à jongler entre les réunions et les collègues pour me permettre un A/R discretos en pleine journée – un petit exploit.

Retrouvailles avec Loulou sur le quai du RER, il fait super beau dehors, on se croirait presque en vacances. Cette fois pas de copinaute dans la salle d’attente pour papoter… Une demi-heure d’attente et Hope nous reçoit, elle est en forme. Les résultats de la PDS sont arrivés, ça continue de pousser tranquillou. Pendant l’écho elle m’explique tout ce qui se passe, je suis limite choquée – ça me change du silence pesant de Spock… Faut vraiment que j’arrête de les comparer parce qu’on n’a pas fini sinon. Les 11 follicules sont toujours là, ils sont passés de 8 à 10 mm. Hope m’explique que chez une femme « normale » ils auraient poussé deux fois plus vite… Voilà voilà. Bon elle a quand même l’air contente. De retour à son bureau, elle nous parle d’un nouveau truc qui vient s’ajouter à la liste de notre ex-infertilité inexpliquée: adénomyose. Mon utérus est également en pré-ménopause, rejoignant le club de mes ovaires, c’est très cohérent tout ça. Par contre c’est pas génial pour l’accroche de embryons, j’aurai donc droit avant le futur TEC – si TEC il y a (je me répète) – à un « assèchement » en règle grâce à une ménopause artificielle. Hé oui, je vais marcher dans les pas de Simone! Bref, la vie de PB qui profite à fond, c’est pas pour demain. On va déjà essayer d’aller jusqu’à la ponction, step by step, cerveaux débranchés, notre nouvelle philosophie. J’ai quand même un peu beaucoup de mal à ne pas penser aux 3 FIV enchaînées quasiment les yeux fermés, sans avoir jamais entendu parler de tout ça.

Le trajet retour se passe sans encombres, sandwiches dans le sac, on est au top de l’organisation. Je suis de retour au bureau ni vu ni connue, on remet ça vendredi. Entre deux mails j’ai reçu le résultat de la PDS thyroïde demandée par Dr House, les AC explosent tout, je ne sais pas ce que ça implique, un autre truc à voir avec Hope…

J’ai l’impression de vivre cette stim avec un grand détachement, le calme avant la tempête sûrement. Je ne réalise pas du tout qu’on se rapproche de la ponction, je ne sens rien dans le ventre, c’est assez bizarre.

HS du jour: J’ai emmené ma petite bête à poils chez le véto en rentrant du boulot, suite à la découverte d’une grosse boule près de ses fesses (petite caresse du matin et bam le coup de stress!). Il s’agissait en fait d’un gros kyste sébacé, le véto l’a vidé – le truc le plus dégueu que j’ai vu de ma vie!! C’était immonde. Nous voilà partis pour des soins pendant une dizaine de jours, pommade à mettre dans le « trou » formé par la peau… Voilà voilà, on ne s’ennuie pas par ici!

 

 

Publié dans FIV | Tagué | 18 commentaires

#FIV4: 1er contrôle

Lundi nous avons revu Dieu – alias Hope. Matinée en RTT (mes collègues ont cru à un WE prolongé – hahaha), passage au labo pour la rituelle PDS, je suis tombée sur la vieille infirmière et elle ne m’a pas loupée: un énorme hématome au creux du bras, une sorte de boule bleue, paye ton allure de junkie entre ça et le bleu sur le ventre… J’ai même dû repasser au labo avant d’aller voir Hope, pour me rassurer et me faire poser une compresse d’alcool. Bref.

Loulou est venu avec moi, nous avons « profité » au mieux en nous baladant une petite heure dans le quartier (on a croisé un nombre impressionnant de nounous avec des grappes de gamins), puis nous avons débarqué chez Hope pile à l’heure. La salle d’attente est blindée. Une heure et demi plus tard… notre tour arrive. Je suis contente de la voir, en plus c’est ma 1ère écho avec elle, un grand moment! J’apprécie l’intimité de la petite cabine pour se déshabiller. Je ne sens encore rien au niveau des ovaires, nous en sommes au 6ème jour de stim. Résultat: les taux de la PDS sont bons, les follicules sont homogènes et poussent doucement. Par contre ils ne sont pas très nombreux, je suis un peu déçue… D’habitude j’en ai une bonne quinzaine, là il y en a 11 (7 d’un côté, 4 de l’autre). On fait le point sur notre dossier, tout est bien organisé ici. J’aurai droit à un joli cocktail pour accompagner le transfert (si transfert il y a): cortisone, aspégic, utrogestan, et peut-être d’autres trucs. Je continue la DHEA, la Q10 et le Femibion, et Loulou – qui a terminé ses sachets de Proxeed – se voit prescrire de nouvelles vitamines: Condensyl et Procrélia (elles coûtent un bras elles aussi). Pour la stim, on continue sur Pergo 300 UI et on ajoute l’Orgalutran à partir de mardi. Elle parle de l’opération, hystéro ou coelio selon la présence ou non de pingouins, suspense. Je paye, on suit Dieu jusqu’au secrétariat – une vraie tornade cette doc! – et nous faisons un point « paperasse » avec une des deux secrétaires. Le dossier est presque complet, j’ai oublié les consentements que nous apporterons au prochain RDV. Retour chez nous puis au boulot – arrivée au bureau à 15h… J’apprécie la souplesse que me permet mon poste…

Ce soir pour la St-Valentin, j’ai eu droit à ma première pic d’Orgalutran. Elle pique bien celle-là, j’avais (presque) oublié… Au boulot, j’ai eu le malheur de dire que j’étais fatiguée – « ah t’es enceinte ? » « euh, non, je prends des médocs »… Décidément pas moyen d’y échapper. J’envisage de faire une annonce officielle de stérilité si cette FIV échoue.

Prochains contrôles: demain (mercredi) et vendredi, PDS + écho. Hé oui incroyable mais vrai, cette semaine je vais me faire écho-chattaliser par Dieu 3 fois!! Un vrai bonheur pour nous organiser au boulot. Loulou m’accompagnera à chaque fois, ça m’apaise un peu.

J’ai fait le compte, une dizaine de jours de congés utilisés pour la PMA & ses réjouissances cette année. On aurait peut-être dû partir en vacances à la place, ça aurait peut-être marché??

 

 

 

Publié dans FIV | Tagué | 19 commentaires