La vie continue…

Après notre dernier échec, un de plus, j’ai eu besoin de m’éloigner de tout cela. De la PMA. De la Blogo. Parce qu’un jour, cet n-ième échec finira par être celui de trop, j’ai peur de sombrer dans la tristesse, la déception, la colère. L’envie, la jalousie aussi. Parce que pendant que nous sommes encore et toujours coincés derrière ce « mur invisible », les autres avancent. Parce que quand nous pleurons nos embryons qui n’ont pas tenu plus de quelques jours, d’autres annoncent leur grossesse, leur miracle, et que parfois, c’est juste trop dur. Parce qu’on aimerait tellement être à leur place. Parce qu’on est heureux pour eux, quelque part au fond de nous, mais l’immense tristesse qui nous submerge nous brouille la vue et ne nous renvoie que notre malheur en retour. Parce que leur réussite n’est que le reflet de nos propres échecs. Parce que pour 1 couple qui « réussit », 1 couple échoue lamentablement et quitte ce parcours les bras et le cœur vide.

J’espère ne froisser personne en écrivant ceci, mais notre réalité est ainsi aujourd’hui. C’est que je ressens, et c’est ce que je traverse. Après quatre ans et demi d’essais, le constat est amer. Nous sommes passés d’une infertilité inexpliquée à un cumul de problèmes plus ou moins gênants: une insuffisance ovarienne (avec adénomyose), une thyroïdite, des trompes pas terribles, un utérus pas top non plus, des zozos en vrac, une mutation douteuse, un col d’utérus débouché au scalpel, … 3 IAC, 5 stims de FIV, 4 ponctions sous AG, pour un seul blasto transféré qui n’a pas pu s’accrocher. Le bilan est lourd. La question de « quand s’arrêter » se fait de plus en plus présente. Nous sommes suivis par une doc qui y croit encore, alors nous la suivons les yeux fermés, jusqu’ici en tout cas. Nous ne savons pas très bien où elle va nous emmener. Dommage de ne l’avoir rencontrée qu’après 3 FIV ratées. Mais nous n’avons pas suffisamment d’énergie pour nous demander ce que ça aurait donné si on l’avait rencontrée plus tôt. De toute façon, à quoi bon ? Ce qui est fait est fait. Nos réserves sont très amoindries, nous ne réfléchissons plus beaucoup ces temps-ci. Nous sommes plutôt en mode « pilote automatique ». Les discussions autour de notre désir d’enfant se font de plus en plus rares. Et comble du sort, l’administration a décidé de faire des siennes et de nous ralentir encore plus sur cet autre chemin qui nous emplissait d’espoir il y a quelques semaines.

Bref, c’est pas franchement la joie par ici. Et ça aussi, ça m’a beaucoup déprimée. Etre celle qui écrit des trucs déprimants sur son blog. Celle qui fait flipper les nouvelles et qui attriste les anciennes – celles qui la lisent encore. J’aurais tellement aimé apporter de la joie, de l’espoir, parmi vous, mais non, passez votre tour, ici c’est la loose.

Emportés par le tourbillon de Hope, nous avons débriefé rapidement au téléphone suite à l’annonce de la perte de tous nos embryons, puis avons calé l’opération, celle dont nous avions parlé avant la FIV4. Sans trop savoir à quoi ça sert, car il n’y a rien à transférer. Pas de pingouins et des ovaires à la traîne. Le chirurgien est moderne, on a tout calé par mail. J’ai apprécié cette logistique facilitée, c’est toujours ça de pris. L’opération a eu lieu lundi, dans une belle clinique parisienne. L’AG m’a fracassée, et j’ai encore les blessures de guerre bien visibles sur mon ventre (trois trous avec les fils qui dépassent et un beau bleu autour du nombril qui vire au jaune…). La semaine d’arrêt de travail n’est pas de trop, je n’ai pas vraiment souffert mais j’ai beaucoup dormi. Le personnel soignant a été adorable, et personne n’a fait d’allusion à notre infertilité. Ma mère m’a fait une belle surprise en venant me voir à la clinique lundi soir, je ne m’y attendais pas du tout. Mon homme était là lui aussi, il avait pris trois jours de congés pour l’occasion. Quant aux autres, on est restés discrets. On a fini par en parler à tous les parents sans trop rentrer dans les détails. Mais que dire ? Les parents de Loulou ont cru que cette opération allait résoudre tous nos problèmes, ça n’a pas été simple de leur expliquer. D’autant plus que nous n’y comprenons plus grand chose nous non plus…

Quelques bribes du rapport opératoire, qui est allé rejoindre nos dossiers PMA: « Hystéroscopie opératoire (hystéroplastie d’agrandissement fundique) et coeliochirurgie (épreuve au bleu, fimbrioplastie droite et ovarolysis gauche). Trompes opacifiées et brassage médiocre. Section d’un éperon fundique de 4-5 mm de hauteur. Fimbrioplastie droite permettant d’obtenir un pavillon droit parfaitement fonctionnel. Ovarolysis gauche pour rendre à l’ovaire sa mobilité (présence d’adhérences vélamenteuses péri-ovariennes gauche isolées). »

Et maintenant ? Une pause, une vraie. Jusque mi-mai, pour le RDV avec Hope qui nous éclairera sur la suite. Quelle qu’elle soit.

Les quelques personnes de notre entourage mises dans la confidence de cette opération ont semblé assez inquiètes, impressionnées par l’hospitalisation, et ont hâte de me voir « remise ». Quelle ironie. Parce que finalement, le plus dur, ce ne sont pas les traitements, les médicaments, les interventions, certes pénibles mais défini(e)s dans le temps. Non, le pire, c’est le reste. C’est la vie qui continue, avec ce vide, ce manque invisible.

 

Dîner

Le dîner…

 

Ptit dej
… et le petit dej
Nombril

Une cicatrice, visible celle-là

Publicités
Cet article, publié dans PMA, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

41 commentaires pour La vie continue…

  1. Anaïs GDZ dit :

    Reposes toi bien, penses à toi!

    J'aime

  2. asdecarreau dit :

    Dur dur, courage pour affronter « le reste », c’est vrai que c’est ça le plus difficile. J’espère que Dr Hope parviendra à réaliser votre souhait. Je te dirais bien de garder espoir mais en fait on s’en moque, je peux témoigner que ça sert pas à grand chose donc au moins pas de prise de tête sur ce point ! Bises

    Aimé par 1 personne

  3. Psychota dit :

    Ma douce, que dire ? Que je serai toujours contente de te lire, même si les nouvelles ne sont pas bonnes, même si tu broies du noir, même si tu as le sentiment d’écrire le blog de la loose. Les succès des unes nous renvoie à nos propres échecs, c’est une réalité. Quiconque est en PMA peut comprendre cela, alors je crois que tu ne blesseras personne. Car oui, c’est vrai, on se réjouit et on pleure en même temps face aux bonnes nouvelles des autres.
    Pour le reste, je te souhaite le meilleur rétablissement possible. Hope vous soutient et vous épaule, et je m’en réjouie. Repose toi bien, plein de bisous 💜

    Aimé par 1 personne

  4. calihope dit :

    Salut Kalyz, je te lis depuis maintenant de longs mois en silence. Je voulais juste t’envoyer ce soir – virtuellement – des ondes positives et de la douceur. Prends soin de toi, tu as quand même encaissé un parcours super violent ces derniers mois, entre la fiv et cette opération ; il faut que ton corps récupère aussi, la fatigue physique n’aide pas pour le moral. Et faites confiance à Hope, elle a l’air de savoir ce qu’elle fait… Plein de courage, en espérant que le soleil du printemps vous réchauffe un peu le cœur. Des bises

    J'aime

  5. Carotte dit :

    Une chose avant tout Kaliz : ne t’excuse jamais d’être fatiguée, déprimée, démotivée… Et encore ces mots sont bien faibles. Nous sommes nombreuses à avoir tutoyé la dépression (les pensées extrêmement sombres aussi parfois… J’en fais partie). C’est légitime. Tu as morfle et tu morfles encore. Et j’en ai terriblement mal aux yeux parce que c’est profondément injuste. Je suis vraiment impressionnée de tout ce que l’on t’a fait… Et triste et en colère aussi (comment a-t-on pu passer à côté de tout ca putain 😡). Mais j’ai foi en Hope. Elle sera toujours franche et ne vous laissera pas vous user. Si elle vous dit de continuer sur cette route ou une autre c’est que vous aurez de vraies chances. Souviens toi que c’est à la fin du match que l’on compte les points.
    Tu as le droit de pleurer, d’être envieuse, jalouse, profondément triste, amère, angoissée, perdue, en colère, de te sentir incomprise, y compris par nous qui sommes passées de l’autre côté ou par celles qui débutent leur parcours pmesque. Tu as le droit de te demander quel est devenu le sens de ta vie, de douter de ton désir de maternité (parce qu’à un moment donné on a tellement mal que de toute façon on ne Desire plus rien… Si ce n’est ne plus souffrir). Mais jamais, jamais tu ne dois te censurer, pas ici, pas avec nous.
    Je sais que nous sommes très nombreuses à te tenir la main de loin. Et là je la serre très très fort… ❤️
    (Ta cicatrice est magnifique, tu as été opérée par un artiste! Mon ventre ressemble à un roti à trois endroits 😂).
    🍀🙏🏻❤️

    Aimé par 4 people

  6. MadameOurse dit :

    Je te fais juste un énorme câlin. 💝

    J'aime

  7. Jòia dit :

    Prends soin de toi ma Kalyz ❤ je t’embrasse fort 😘

    J'aime

  8. Tu n’as pas a être désolée, ton parcours est long et douloureux, je suis triste de te savoir deprimer.
    Jolie cicatrice effectivement, mais ilfaut avoir confiance en Hope, elle a fait ses preuves.gros bisous, prend soin de toi 😘😘😘

    J'aime

  9. leptitlepsie dit :

    Quel parcours ! 😩
    Je pense qu’il faut écrire car ça peut être une bonne thérapie. Et on est là virtuellement pour te soutenir !
    Je t’embrasse 🍀

    J'aime

  10. migoune dit :

    Je t’embrasse très fort Kalyz 💕

    J'aime

  11. Choco_not dit :

    Ne t’excuse de rien, ici c’est ton espace et je sais combien ça peut faire du bien de décharger toutes ses émotions, même les pires. J’espère que cet article t’aura soulagé un peu d’ailleurs.
    Enfin que te dire si ce n’est que je compatis à tout ça, à la lassitude, au dégoût, à la colère, la déception, le vide… J’espère que cette vraie pause te fera du bien et te fera y voir plus clair. Bisous !

    J'aime

  12. molkette78 dit :

    Je suis désolée de te lire si triste, je suis toujours là en sous-marin.
    J’ai confiance en toi, mettre un genou à terre de temps en temps ce n’est pas échouer, mais souffler un peu.
    Je t’embrasse ❤️

    J'aime

  13. julys974 dit :

    Tu as mille raisons de te sentir triste, en colère, découragée, envieuse, impuissante, etc… On est toutes passées par là. Certaines plus longtemps que d’autres, certes. Mais ce qui compte ce n’est pas ce qui s’est passé ou pas chez l’autre. Chacun son parcours. Chacun son chemin.
    Dans le fond, quand on est encore en train de se battre pour arriver à réaliser notre rêve de parentalité, on sait très bien que regarder si l’herbe est plus verte chez le voisin ne changera pas notre condition… Mais on n’arrive pas à le mettre en pratique. Pourtant, ce serait salutaire de parvenir à rester focus sur notre propre histoire en faisant fi de celle du voisin.
    Le truc c’est que plus le temps passe, plus on se sent seul sur le quai de la gare. On devient spectateur du bonheur des autres, se demandant incrédule : « Et moi? »
    Et toi, il va te falloir encore une bonne dose de courage et de combativité. Ce n’est pas que c’est juste ou injuste. C’est comme ça. C’est ton chemin. Et sans doute que si la vie te confronte à tout ça, c’est parce que tu es suffisamment forte pour les dépasser.
    Avec du recul, je me dis que toutes ces années PMA, qui ont été d’une extrême violence parfois, avaient du sens. Elles m’ont changée je crois. Et plutôt en bien. C’était notre chemin… Et même si aujourd’hui on fait parti du « 1 couple sur 2 », je ne regrette rien et je n’ai pas d’amertume. Je suis juste extrêmement soulagée d’en avoir fini avec tout ça…
    Tout est assez confus dans ce que je raconte, mais ce que je veux dire c’est que si aujourd’hui tu ne peux pas mettre du sens sur l’insensé, un jour, tout prendra sens… Et je te souhaite du fond du coeur que le sens que tu donneras à toutes ces larmes et toute ces montagnes russes émotionnelles sera potelé et gazouilleur…
    Si Hope y croit, j’y crois pour vous !!! Courage !! (Mais tu n’en manques pas…) Bises.

    Aimé par 3 people

  14. Clover dit :

    Je t’envoye de douces pensées jolie Kalyz

    J'aime

  15. artemise dit :

    c’est important de pouvoir se préserver alors prend tout le large qu’il te faut pour te ressourcer et prendre soin de vous ❤
    Je comprends tellement ton ressenti après avoir accumulé les échecs en Fiv et Fivdo. le vide etait immense et le bonheur des autres une telle douleur si cruelle mais aujourd’hui le vide est mon quotidien je me l’approprie jour après jour et il devient moins envahissant. je t’embrasse fort

    J'aime

  16. dydymeunier dit :

    Que dire ? Si ce n’est que l’humain se remet de tout même des échecs… Que ressortir les bras vides si tel est le cas est une terrible épreuve qui nous faut accompagner mais que malgré tout on accepte (ou pas mais on vit avec, dixit la fille qui vient de commencer une thérapie pour le deuil de la grossesse). Le jour où il faudra te dire que c’est votre dernier essai tu le sauras, tu sauras qu’il en est trop et qu’il faut arrêter. J’étais comme toi à ne pas savoir tt en me disant que c’était trop et puis le jour du rdv j’ai compris.. J’ai compris qu’il ns fallait tourner une page, je ne saurai dire comment j’ai su ms j’ai su. On le sent, alors tu le sentiras. Si ça n’est pas encore arrivé alors c’est que ce n’est pas le moment… Courage ds ce combat ! Qu’il vous soit synonyme au moins de la force de votre couple.

    J'aime

  17. bulle007 dit :

    Kalyz je t’embrasse très fort
    J’imagine combien cela est dur pour vous. J’aimerais tant pouvoir faire quelque chose pour vous…
    Je t’embrasse 🌷

    J'aime

  18. Ginette dit :

    Oh Kalyz, je t’embrasse fort et je t’envoie une cargaison de câlins ❤

    J'aime

  19. mishqui dit :

    Coucou Kalyz, tes mots me parlent beaucoup, même aujourd’hui. Le vide, c’est clair, c’est le plus terrible.. Ici, c’est l’hystéroscopie opératoire que a tout changé alors je souhaite très fort que ce soit le cas pour vous aussi!
    Repose toi bien et prends soin de toi ❤

    J'aime

  20. Laurinette dit :

    Je pense à toi Kalyz et t’envoie plein de bisous… 😘❤

    J'aime

  21. Tagada dit :

    Courage, repose toi bien près cette opération. Bisous

    J'aime

  22. Continue à écrire ton blog pour toi. Sans craindre de paraître être quelqu’un de triste. On vient vider nos sentiments bouseux ici. Mais nous ne sommes pas que ca. Tu n’es pas que ca. Je ne suis pas ca. Nous traversons des épreuves terribles. Physiquement et moralement. C’est extrêmement dur. Le deuil invisible qui brûle à petit feu avec l’espoir qu’une vie vienne l’éteindre définitivement.
    Je suis passée par la celio et ca m’a permis 3 mois apres de tomber enceinte. Je te souhaite la même chose évidement et plus encore. La certitude d’être un jour maman, la confiance à avoir en notre corps, tout cela ne devrait jamais nous quitter.
    Je pense bien fort à toi

    J'aime

  23. Bichounnette dit :

    Je t’embrasse bien fort ❤❤🌹🌹🌹

    J'aime

  24. charliewonka dit :

    Mon kalysson chéri, nous avons la même cicatrice -trace de nos combats et de nos caractères de guerrières. Tito et moi nous serons toujours là pour toi, n’importe quand, n’importe où ❤

    J'aime

  25. mouchette dit :

    Kalyz, j’espère que d’ici quelques semaines (je te le souhaite de tout cœur), mois, tu pourras écrire un article rempli d’espoir et de renouveau. Parce que j’aimerai que la roue tourne pour vous, que vous puissiez enfin espérer des lendemains meilleurs.
    Malheureusement, vous devez attendre, rester « en veille » car vous ne voyez pas l’espoir pointer au bout de ce (trop) long tunnel. Et c’est usant.
    Et puis cette impression (qui n’en est pas une) que le sort s’acharne, avec ces « découvertes » concernant votre infertilité puis ensuite par cet autre chemin envisagé qui reste bloqué (mais qu’est ce qu’ils attendent ?). C’est difficile alors de garder le moral et il est tout à fait légitime sur ton blog, TON espace, d’écrire ton mal être qui est quotidien et devient très lourd.
    Je crois quand la période est difficile à vivre, que nous ne pouvons que faire le dos rond en attendant des jours meilleurs et nous rattacher à cet infime espoir que les choses ne peuvent qu’aller en s’améliorant. C’est très mince, c’est incertain aussi mais nous y croyons.
    Je t’embrasse fort Kalyz, accroches-toi et nous sommes là pour te soutenir.

    Aimé par 1 personne

  26. Chère Kalyz, je trouve les mots de Carotte très justes alors, oui, tu peux écrire sans crainte de blesser qui que ce soit, ici c’est ton espace à toi… Je te comprends tellement pour avoir vécu aussi de sacrés passages à vide ces dernières années. Dis toi que chaque jour qui passe, te rapproche du jour où tu auras trouvé l’apaisement, quel qu’il soit. je t’embrasse fort

    J'aime

  27. Sol Attend dit :

    Ma chère Kalyz, je ne sais que te dire à part t’envoyer toutes mes pensées et mes baisers de réconfort. Ne t’excuse pas de faire de cet espace le reflet de ta tristesse et de ton amertume. Je ne peux que te souhaiter que l’espoir revienne remplir ces pages. Prends soin de toi, soigne tes plaies, visibles et invisibles, il sera toujours temps ensuite de repartir au combat, accompagnée semble-t-il de la meilleure des alliées. Je t’embrasse fort.

    J'aime

  28. Sending you light and hugs dear Kalyz 💞

    J'aime

  29. Pénélope dit :

    ❤️ tout plein de pensées douces et de soutien jolie Kalyz

    J'aime

  30. icsipari dit :

    On comprend tellement ce que tu ressens. Si tu as besoin, coupe tout, débranche la blogo et son flot de nouvelles qui ne font pas que du bien. Si ta gynécologue (on a la même) y croit encore laissez vous porter par son énergie. C’est ce qu’il s’est passé pour nous… On t’embrasse très fort

    J'aime

  31. Je pense bien à toi
    Ce que tu ressens me parait parfaitement normal

    J'aime

  32. lananoutte dit :

    Avec un parcours comme le tien c’est normal de perdre pied parfois et de sombrer dans la tristesse. Mais là blogs est la pour ca aussi, pour se soutenir dans ce parcours bien au delà de l’éprouvant. Hope ne vous laissera pas faire des tentatives pour rien. Tout mon soutien !

    J'aime

  33. tinkieginie dit :

    Je pense très fort à toi, je t’envoie tout plein de courage, de bisous, de douces pensées et des milliards de bonnes ondes. Je sais que ce qui va suivre est bateau, mais prends soin de toi et profite de cette pause… Et jusque-là, je te fais de très gros bisous ❤

    J'aime

  34. Alisore dit :

    Ne t’excuse jamais de raconter ton parcours tel qu’il est, on sera toujours là pour te soutenir … gros bisous

    J'aime

  35. Madame Tchou dit :

    Les filles ont déjà dit beaucoup de choses très justes alors je vais juste t’embrasser très fort ❤
    Prenez soin de vous et le temps de panser toutes ces plaies…
    Quoiqu’il arrive, on est là ✨❤

    J'aime

  36. pipine91 dit :

    Je trouve ta cicatrice très belle 🙂 et tu n’as pas a être gênée de raconter ton histoire et de partager tes sentiments. ça peu arriver de se sentir un peu moins bien mais il n’y a aucune obligation de lire alors ne t’inquiètes pas.
    Des bisous!

    J'aime

  37. endolorie dit :

    Comment vas-tu ?…
    Des bisous…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s