IAC n°2

Novembre 2014

Cette fois je suis moins enthousiaste. Je retourne à la pharmacie, pas de temps à perdre, on enchaîne sur le cycle suivant sans hésiter. Le pharmacien en chef – celui qui ouvre la boutique le matin (changement de stratégie pour éviter le fiasco de la première fois) – me fait une bonne blague: il essaie de me refiler les cartouches que j’ai ramenées il y a un mois! Haha je me marre.

Je reprends les piqûres, j’ai plus de mal cette fois. Parfois j’hésite vraiment avant de piquer, je me mets à transpirer d’un coup, je repose le stylo, le reprend la main tremblante, ce n’est pas très glorieux. Mais je finis quand même par le faire. Cette fois-là, nous avons droit à 3 contrôles PDS & échos, c’est pénible mais Spock veut mieux viser l’ovulation, et je ne peux que le soutenir dans cette démarche. Le jour de l’insémination arrive enfin, on se débrouille comme des grands pour l’Ovitrelle, c’est Loulou qui pique, un vrai pro. Le jour J, passage au labo pour le recueil, on commence à y avoir nos petites habitudes. Pendant les heures d’attente, nous retournons au ciné et je me gave de bonbons. Mon esprit tourne à vide, j’essaie de ne pas penser à la suite. Spock est une fois de plus satisfait de la qualité des zozos, c’est déjà ça. Mais alors, si ça ne fonctionne pas, est-ce à cause de moi?? Je ne peux pas m’empêcher de tourner cette pensée dans ma tête. On rentre chez nous, fatigués, contents que ça soit fini, et c’est parti pour deux semaines sans piqûres ni RDV.

Je vous passe le détail des symptômes imaginaires, cette fois je m’abstiens pour le test de grossesse, et mes règles débarquent avec une belle régularité pendant que je suis au boulot. Voilà voilà… Poker Face refait surface. La douleur de le dire à Loulou et de voir la déception sur son visage. Je pleure, beaucoup. Je n’en vois pas le bout. C’est tellement injuste. Je ne parle de cet échec à personne d’autre, à part les copinautes qui heureusement sont là pour trouver les mots qui apaisent. Une lassitude s’installe, je suis démoralisée. Je persiste quand même à faire la PDS, l’infirmière à qui je viens de dire que j’étais à J2 après la deuxième IAC me sort: « Ah d’accord, pour l’instant ça se passe bien? Vous vous sentez bien? » … blanc… « J’ai mes règles depuis hier, ça n’a pas marché, sinon je me sens super bien merci ». Je suis entourée de Boulets.

pleur

Publicités
Cet article a été publié dans IAC, PMA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour IAC n°2

  1. plein de courage pour la suite ma belle! j’ai déserté le forum -j’espère que tu m’excuses

    Aimé par 1 personne

  2. lach0uette dit :

    Pfff. Dur, ma pauvre. 😦

    J'aime

  3. ptbichon dit :

    Les Boulets c’est fou comme ils sont bien répartis sur la surface de la terrre…

    J'aime

  4. pmavie dit :

    Ah, non, finalement, j’avais loupé ce post. Je comprends également la résignation, je l’ai aussi ressentie.
    Malheureusement, les échecs n’ont pas toujours d’explication et même si c’est dur à admettre il faut essayer de l’accepter.
    Des bisous, Kalyz !

    Aimé par 1 personne

  5. sbichounette13 dit :

    Pas facile tout sa

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s