IAC n°1

Octobre 2014

Suite au RDV avec Dr Spock, je vais à la pharmacie pour récupérer les médicaments du protocole IAC: Puregon, Ovitrelle et Utrogestan (« au cas où » pour ce dernier). Grand moment de solitude, le pharmacien sur lequel je tombe est un petit jeune qui n’y connaît rien. En dix minutes, toute la pharmacie est au courant, ainsi que les clients, et je me jure de ne plus jamais y aller à 18h pour les ordonnances PMA. Finalement ils me passent une commande pour le Puregon. Je ressors avec mon petit sac, et là je comprends que je n’ai pas fini de pleurer avec cette histoire de PMA. Je ne sais pas pourquoi, mais chaque détail me fait monter les larmes aux yeux, et j’envisage de passer au mascara Waterproof si je veux éviter de passer pour une dépressive aux yeux de mon entourage.

Le lendemain, retour à la pharmacie, je récupère les cartouches de Puregon; bizarre, ce sont des cartouches de 75 UI alors que mon super gygy m’avait parlé de 300 ou 600 UI. Et les seringues sont à part… Prise d’une sorte d’instinct de PMette, je déballe tout le matos sur la table du salon, et le verdict tombe: ce ne sont pas les bonnes cartouches! A moins que ce ne soit pas le bon stylo… HA HA QUEL HUMOUR CE PHARMACIEN!

SB

BREF je vous passe les allers-retours à la pharmacie, je finis par récupérer le bon matériel. Heureusement que j’ai vérifié AVANT d’être à J6! Mes copinautes partagent mon indignation.

Le cycle de la IAC1 arrive enfin. Pour les deux premières injections de Puregon, j’appelle un infirmier à domicile à la rescousse. Très sympa, il me met en confiance. Je continue toute seule, vraiment bizarre de se planter des aiguilles dans le ventre, pas de douleur mais je déteste ça. A J10 Loulou & moi allons voir Spock pour le premier contrôle; il est sympa, il m’autorise à faire la prise de sang près de chez moi (avant d’aller au boulot). J’appelle le labo dans la journée pour confirmer que les résultats ont bien été faxés, puis je quitte tôt le bureau en douce pour rejoindre Loulou dans le RER et filer chez Spock. Là, je découvre le bonheur de l’écho endo-chattale avec Spock sur le siège de l’espace. Tout va bien, on y retourne dans quelques jours. Après deux contrôles, le jour de l’insémination est fixé; un beau follicule est visible. Spock est content, nous aussi. Pour l’Ovitrelle, je refais appel à l’infirmier – cette fois c’est une fille, sympa aussi, elle y croit à fond. Le jour de l’insémination, Loulou et moi posons un jour de congés. Le matin de bonne heure, nous arrivons au labo usine sous une pluie battante. Pendant les quelques heures d’attente, nous sommes émus, nous allons au ciné en amoureux, puis déjeuner dans une brasserie. On y croit à fond. Vient le moment de récupérer le précieux flacon; dans le métro, je tiens mon sac tout contre moi et Loulou imagine le cauchemar si on se faisait piquer le sac: « Rends moi mon enfant!! ».

Arrivés chez Spock, nous vérifions les noms, Loulou se fait féliciter pour la qualité et quantité de ses zozos, et hop c’est déjà terminé. Je regarde avec émotion les points blancs se déplacer sur l’écran de l’écho. Spock insiste pour que nous ayons une « vie normale », je peux même continuer l’équitation, quel bonheur! Nous rentrons chez nous avec une ordonnance de Duphaston, et la PDS du test de grossesse. Deux semaines à attendre… Nous sommes émus, cette fois c’est la bonne.

Les jours passent, lentement… Au bout du 13ème jour je me décide à faire un test de grossesse. J’en avais acheté 3 au début des essais, et ils seront bientôt périmés, c’est l’occasion! Le résultat est sans appel: Négatif… Je chute, je ne comprends pas. Des voix hurlent dans ma tête, et je sens DNLP qui me tapote la tête avec un petit sourire pervers. La vie continue, je vais au boulot, Poker Face toute la journée. J’en parlerai à Loulou le lendemain soir, après la prise de sang (hé oui, j’ai fait la PDS le lendemain matin, histoire de me donner une occasion de re-pleurer avant d’arriver au bureau). Tous ces médicaments, je ne comprends pas, j’y croyais tellement. Quelle pauvre c*nne j’ai été. J’informe les rares personnes au courant: deux collègues, une amie. Elles ne savent pas quoi dire. Moi non plus. Loulou est résigné, c’est la vie, on va recommencer et on verra bien. Moi j’ai la haine, et j’envie (encore et toujours) sa zen-attitude.

Le pire dans tout ça: il va vraiment falloir recommencer. Et maintenant je sais ce que signifient les 15% : que c’est loin d’être gagné.

couple

Publicités
Cet article a été publié dans IAC, PMA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour IAC n°1

  1. miliette dit :

    La claque du premier négatif après traitement… 😕
    Je compatis…

    Aimé par 1 personne

  2. lach0uette dit :

    Ah mais c’est un flash back! J’ai survolé mais j’avais pas compris…

    Aimé par 1 personne

  3. ptbichon dit :

    Ah le premier negatif alors quon croyait que les traitements marcheraient du premier coup… Ça afait pareil pour nous…

    J'aime

  4. pmavie dit :

    Tout pareil ici, la première IAC négative a été difficile ! Courage, courage, on a tellement d’innocence avant de débuter les traitements, c’est très dur de tomber de ces certitudes rassurantes.
    Des bisous de réconfort puisque je vois que ton retard est terminée et que tu en es donc là… 😦

    J'aime

    • kalyzpma dit :

      Oui on tombe de haut, l’atterrissage est difficile. J’en suis à 3 Iac négatives, on voit Spock demain pour faire le point. Merci pour les bisous ❤

      J'aime

      • pmavie dit :

        Je comprends tellement. J’en ai eu 4 des IACs (négatives, tu t’en doute) La dernière était vraiment celle de trop, je n’y croyais plus de tout et puis les petites bébêtes de l’Amoureux étaient encore moins nombreuses que d’habitude. On n’avait vraiment aucun espoir. (et contrairement à la légende populaire, non, ça n’a pas marché ^^)

        Aimé par 1 personne

        • kalyzpma dit :

          Ah bon?? Mais pourtant quand on n’y croit plus, c’est là que tout se débloque! J’avoue que je n’y crois plus non plus, on verra les délais pour la FIV, peut être une 4eme IAC … On en saura plus demain soir.

          J'aime

  5. sbichounette13 dit :

    C est vrai que sa fait quelque chose quand l iac ne fonctionne pas est moi aussi j ai eux le droit au pharmacien qui a mal lu mon ordonnance

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s