La fin de la « pièce à linge »

Le jour où… On l’a fait, enfin…

Cette pièce qui servait à tout sauf à ce qu’on avait imaginé en emménageant ici il y a 7 ans. Stocker du bazar, faire sécher le linge, héberger un matelas gonflable… Avec ces murs jaunes que je ne supportais plus !

Un symbole important, une page qui se tourne, et nous qui nous projetons avec un bébé dans cette chambre à aménager, enfin… 💚

Publicités
Publié dans Miracle | Tagué , , | 34 commentaires

La découverte des urgences

Depuis le début de cette grossesse miracle, médicalement parlant tout se passe bien, et à part des inquiétudes (parfois très fortes) liées principalement à notre expérience d’infertiles looseurs, rien de spécial à signaler.

Ces derniers jours, mes problèmes de transit se sont quand même bien accentués. Premier constat: les fast-foods c’est terminé. Un repas burgers dans une chaîne bien connue, suivi de 4 jours de diarrhée – dont un qui m’a obligée à rester chez moi au lieu d’aller bosser. Petite accalmie, puis je remets ça avec un sandwich chaud d’une autre chaine (ça me semblait moins risqué) – grosses crampes pendant 24h. OK on arrête tout, j’ajoute ces plats de junk-food à ma liste d’interdits alimentaires jusqu’à l’arrivée du Loutron. Les douleurs ont quand même continué, mais en évoluant de l’estomac vers le bas-ventre. Vendredi en rentrant du boulot, la panique prend le dessus: direction les urgences de la maternité.

Nous ne sommes encore jamais allés ni aux urgences, ni à la maternité, c’est une première. Ambiance moderne et glauque, pas de fenêtres ni de déco, une petite salle d’attente remplie de PB, certaines accompagnées de leur homme, d’autres d’un gamin hurlant. Une est tellement énorme et avachie sur sa chaise, j’ai l’impression qu’elle va accoucher là sous nos yeux! Finalement l’attente n’est pas si longue, une bonne heure et on nous emmène. Le personnel soignant est très gentil, nous sommes d’abord pris en charge par une élève sage-femme qui me fait faire pipi dans un pot puis installe un monitoring pour enregistrer les battements de cœur du bébé et d’éventuelles contractions. Nous restons 40 minutes, Loulou, Loutron et moi, à écouter les battements de cœur – quel doux bruit ❤ ça bat la chamade là-dedans, Loulou commente les écrans, les mots « évènement foetal » s’affichent en grand à chaque mouvement de la crevette. La sage-femme revient, elle nous dit être étonnée d’avoir pu si bien enregistrer le rythme cardiaque à ce stade et qu’elle nous a laissés en profiter un peu. J’ai alors droit à un toucher vaginal bien profond et sans gel, pour vérifier l’état du col… Pas très agréable mais ça passe vite. Le col semble bien fermé, mais quelques contractions ayant été enregistrées, le responsable des sage-femmes préfère faire une écho. Nous voilà transférés dans une autre salle, et nous attendons… attendons… C’est l’heure du changement d’équipe, on pense avoir été oubliés mais non, la gynéco de garde finit par venir nous voir. Et c’est parti pour une écho endo-chattale, comme au bon vieux temps! Ah non en fait, ce n’est pas une vraie, elle n’enfonce pas vraiment la sonde (les détails sont importants). Je suis presque déçue… Le col est bien fermé, bien long, bien en arrière, bref tout va bien. Une autre sage-femme débarque, je refais pipi dans un pot et j’ai droit à un prélèvement vaginal (c’est quand même la troisième personne de la soirée qui accède à mon vagin devant les yeux ébahis de Loulou). Et voilà, on peut rentrer chez nous…

J’ai toujours mal, j’ai demandé à chaque soignant quelle en était la cause, aucun ne m’a répondu. Apparemment, tant que le bébé va bien, ça ne les intéresse pas… Dans la précipitation, on ne vérifie pas que notre dossier nous est rendu dans son intégralité; évidemment il manque un truc, le dossier de la maternité que notre gynéco nous demande à chaque RDV. Nous le récupérerons le lendemain sans difficulté.

Me voilà donc arrivée à 24SA + 6, le Loutron est en pleine forme, et moi je douille – quand je bouge, et souvent aussi quand je ne bouge pas. Douleurs ligamentaires? Tensions sur l’utérus? Intestins en galère? Constipation? Un peu tout ça mélangé probablement. L’essentiel est que le bébé aille bien, je suis rassurée sur ce point, mais c’est quand même pénible d’avoir mal. Nous avons notre RDV de suivi mensuel jeudi prochain, j’espère que la gynéco aura des réponses pour expliquer (et peut-être soulager) ces douleurs.

Publié dans Miracle | Tagué | 44 commentaires

[18 SA + 5] RALC et News

Un petit article pour donner des nouvelles, marquer les événements incroyables qui rythment cette grossesse miraculeuse, et surtout raconter les magnifiques RALC que nous récoltons de ci de là.

On s’en doutait, les RALC affluent quand l’infertile passe « de l’autre côté ». Peu importe quand ni comment cela arrive, le catalogue des idées toutes faites est là, prêt à être utilisé par notre entourage plus ou moins bienveillant. Bien sûr, quand on a l’immense chance d’avoir une crevette qui pousse dans son ventre, on se sent beaucoup moins touchée/blessée que quand on est dans le cercle de la loose PMesque et qu’on se prend ces RALC en pleine face. Mais ça reste quand même agaçant – voire énervant, ça dépend de l’humeur du jour. Voici donc celles qui me sont restées en mémoire, depuis l’Annonce du Miracle:

« Ça arrive souvent » [une ancienne collègue, elle-même infertile et en pleine loose PMesque]. Je n’ai pas vraiment réagi, ne voulant pas l’enfoncer davantage vu sa situation. Mais franchement, quelle naïveté/ignorance se cache derrière cette phrase quand on est soi-même une galérienne ??

« Tu as lâché prise » [celle-là est revenue plusieurs fois] Que dire. Un brin culpabilisant, pauvre Loulou qui est tombé sur une femme psychorigide avec un mental si puissant que ses ovocytes en ont pâti pendant 5 longues années. Et en plus, le Miracle s’est installé alors qu’on n’était même pas en vacances. J’y comprends plus rien.

« Tu étais détendue » – voir ci-dessus. Non vraiment, je ne me sens pas coupable, mais en insistant encore un peu ça pourrait venir, merci.

« Ça vous a débloqués » [lié à l’obtention de l’agrément dans la foulée]. L’avantage de cette RALC est qu’elle répartit la culpabilité sur le couple. C’est quand même plus sympa.

« C’est toujours comme ça » [je ne sais plus de qui ça vient ??] Le « toujours » est peut-être un poil exagéré, mais si vous le dites… Sinon, on en parle, de celles et ceux à qui ça n’arrivera jamais et dont on a failli faire partie ?

« Mais alors, vous avez… Tous les deux… » [mon père et son humour] C’est clair qu’une FIV c’est quand même plus propre, n’est-ce pas Princesse Pi? 😉

« Mais c’était voulu ? » [un collègue] Le gros malentendu sur la fille qui vient de changer de boulot et qui annonce sa grossesse miracle sans trop vouloir raconter sa vie.

« Vous êtes contents ? » [la grand-mère] Oui mamie, t’inquiète pas pour ça. Bon là j’aimerais bien boire un coup mais sinon ça va c’est cool.

« Tu préfères une fille ou un garçon ? » [ma mère] En mode comique de répétition – elle m’avait déjà fait le coup avec l’adoption. Je croyais que ma réponse cinglante de l’époque avait fait passer le message. En fait non.

« Les médecins exagèrent toujours, c’est pas une maladie. » [ma mère, again] Gros repas en famille après l’Annonce. Au menu pour les entrées: saumon, foie gras et champagne. Ambiance. Et la suite: « bon ben tu vas manger quoi du coup? »

« Y’a pas de raison que ça se passe mal, faut que tu sois positive, ça joue beaucoup. » [une amie] On a déjà parlé de la culpabilité ? Je crois qu’on y est presque.

« Ah c’est bien que tu en parles, maintenant on peut en parler, parce qu’on nous avait dit de rien dire. » [toute la famille de Loulou] Ses parents nous ont balancés sans qu’on le sache. On leur a parlé du miracle très tôt en leur disant de garder ça pour eux. Quand Loulou a voulu faire les annonces deux mois plus tard, on a vite compris. La prochaine fois qu’on aura une info confidentielle, on saura à qui ne pas la dire.

VOILA VOILA

A part ça, que dire… La vie est belle et à chaque instant j’hallucine de vivre tout cela. J’hallucine d’être enceinte. Mon ventre grossit doucement (mes seins aussi hihi – enfin un vrai bonnet B!). Depuis quelques jours je commence à sentir des petites choses, sûrement la crevette qui gigote, c’est indescriptible. J’ai toujours des grands moments d’angoisse, et je trouve qu’un mois entre chaque écho c’est beaucoup trop long. Mais j’essaie de positiver, de « profiter » comme on dit… Je me suis acheté des fringues de PB et un Bola. J’ai appelé une sage-femme qui m’a inscrite aux cours de préparation à la naissance (surréaliste). Elle ne prend que des petits groupes, 3-4 femmes max, et les conjoints sont les bienvenus. La moitié des séances a lieu à son cabinet, l’autre à la maternité, et toutes sont regroupées dans le 8ème mois ce qui fait un peu « stage intensif ». J’ai du mal à me projeter jusque là, mais je suis rassurée que tout soit bien calé dans mon agenda. J’ai commencé le yoga pré-natal (ça fait bizarre d’être entourée de PB mais peut-être que j’en suis devenue une moi aussi…). Avec la piscine, ça me permet de me relaxer et de me sentir mieux.

Au boulot, j’ai fini par l’annoncer à mon chef puis à une bonne partie de l’équipe, ça n’a pas été facile mais je me sens mieux maintenant que c’est fait. Toute la famille est au courant, les amis aussi, et à chaque annonce je ne peux m’empêcher de penser que ça fera une personne de plus de déçue si ça tourne mal… Les gens semblent penser qu’une grossesse = un bébé au bout, mais ce lien n’est pas si évident et j’ai du mal à être sereine. Je compte les jours, les semaines, je sais qu’il faudrait profiter de chaque instant mais j’ai hâte que les mois passent et que notre enfant soit là, dans nos bras. Pour de vrai.

Publié dans Miracle | Tagué | 32 commentaires

La roue tourne…

Il y a un an… Mars 2017

Nous étions au bout du rouleau. Lessivés, désespérés. Une FIV4 si prometteuse avec Hope aux commandes, et une fin chaotique sans même un embryon à transférer. Une opération sans trop savoir pourquoi. Une procédure d’agrément au point mort – plus de psy dans notre secteur.

Et aujourd’hui… Mars 2018

Un Miracle de Noël. Une crevette qui grandit dans mon ventre depuis bientôt 3 mois (dans quelques jours!).

Et le St-Graal de l’adoption enfin décroché, « une décision vous agréant pour accueillir un enfant ou deux si jumeaux, de 0 à moins de 3 ans ».

La Roue a ENFIN tourné, nous serons parents un jour… J’ose enfin y croire à nouveau…

Roue

Publié dans Adoption, Miracle | Tagué , , , | 37 commentaires

[12 SA et 5 jours] Et si c’était vrai ?

Parce qu’on n’arrête jamais vraiment de compter, en fin de compte… Aujourd’hui nous en sommes à 12 SA et 5 jours, soit presque 11 semaines de grossesse. Je n’en reviens toujours pas de l’écrire, ni de le lire, et encore moins de le vivre… C’est un truc de dingue…

Lundi nous avons eu notre tant attendue écho du 1er trimestre, celle des 12 SA qui est tombée le jour pile. Nous avons découvert un nouveau doc, pas loin de chez nous (le suivi se fera dans notre coin cette fois, ras-le-bol des A/R parisiens et une envie de faire un peu « comme tout le monde » pour une fois). Un spécialiste des échos, qui nous a accueillis dans son antre peu éclairée et avec de grands écrans télé. Pas bavard mais efficace. Je n’ai pas eu besoin d’enlever le bas – j’ai eu du mal à comprendre sur le coup, faire une écho en gardant ma culotte et mes collants ??! Bon j’ai quand même enlevé mes chaussures par principe. Le stress qui monte, Loulou à mes côtés qui me tient la main, le gel sur le ventre, la sonde qui cherche, cherche… et soudain il est là, sur l’écran, face à moi. Toujours en vie, et en pleine croissance! On est scotchés, c’est tellement incroyable ce qui nous arrive…

Pascal

Nous repartons avec un peu de paperasse, et un album photo (carrément) fait maison avec spirales et tout. Le doc est cool, il nous répète que tout va bien, surtout après que Loulou se soit mis à lui raconter nos galères – l’émotion sûrement. La clarté nucale est fine, c’est bon signe, décidément tout semble aller bien, pourvu que ça dure!!

Prochain RDV la semaine prochaine avec la gynéco qui me suivra pendant toute la grossesse (!), pas loin de chez nous elle aussi. J’ai aussi revu mon endocrino qui reste vigilante sur le dosage du Levothyrox, et j’ai fait la deuxième prise de sang mensuelle spéciale PB avec le flacon de pipi et tout…

Nous sommes sur un nuage, un peu plus sereins mais angoissés quand même. Je lis des bouquins sur la grossesse, j’apprends par cœur le calendrier fourni par Hope, je feuillette mon agenda dans tous les sens en imaginant mois par mois, semaine par semaine, ce qui pourrait arriver si tout se passe bien… On a même commencé à parler de la future chambre, des travaux à faire… Les nausées s’atténuent, la fatigue est toujours là, je pique du nez dès 14h et m’endors à 20h. Le ventre commence déjà à gonfler, ça m’étonne que ça arrive si tôt, l’arrêt du sport ne doit pas aider il faut dire! J’essaie de me mettre à la piscine pour me bouger un peu.

Côté boulot ce n’est pas évident. Je n’accroche pas vraiment avec mon nouveau poste, et j’appréhende l’annonce qui va devoir être faite d’ici quelques semaines. C’est secondaire évidemment, les fameux « problèmes de riche », j’en ai bien conscience. Mais ça me tracasse pas mal. Cumuler période d’essai et grossesse miracle est une aventure particulière! Et finalement, c’est un peu le concept depuis le début, rien ne s’est passé comme prévu… Alors on avance pas à pas et on s’adapte, on avise, et on savoure (enfin on essaie) cette chance inouïe à laquelle on ne croyait plus, en espérant fort que tout se passe bien pendant les prochains mois…

Baloo

En vrai on n’est pas aussi relax, mais on fait de notre mieux!

 

Publié dans Miracle | Tagué , | 58 commentaires